La roche tarpéienne est proche du Capitole

30 sept. 2015

Un économiste candidat à la Présidence ?

La place suprême à l’Elysée allait être vide
Sur iTélé pérorait Attali
Il avait un bel aplomb, ce pseudo guide
Attali…

Le Palais de l'Elysée était de plus en plus triste
Il avait déjà tout connu, un pilote de scooter
Un banquier triste et un vendeur de karchers
Un sphinx ambigu et un accordéoniste
Mais Attali…

Le Musée du Louvre était morose
A la "brève histoire de l’avenir" il avait été soumis 
Et il devais supporter par ce froid fanant les roses
L'exposition d'Attali…

Dans l'antichambre de l'université
Une bande de serviles attendait ses avis
On n’a pas ri, il a beaucoup parlé
Il pensait tout savoir, Attali

Les affirmations, il les maniait exagérément
Comme ses propositions d’une révolution future affirmée
Je pensais déjà qu´au lieu du tombeau de Mitterand
Je devrais aller au café Pouchkine pour me ranimer…

Les taxis, les autocars, les salariés endimanchés et dociles
Comme dans une macron-économie, ils ont tout mélangé
Avec la rupture amiable des emplois et les coiffeurs à domicile
Et ils ont chanté…

Plus question de phrases sobres
Ni de révolution de mai ou d´octobre
On n´en était plus là
Fini le tombeau de Jaurès
La relance et l'emploi qui progresse
C´était loin déjà…

Et puis ils ont débouché
En riant à l´avance
Du champagne rance
et ils ont dansé…

Et quand la chambre fut vide
Tous ses amis étaient partis
Je suis resté désespéré et livide
A cause d'Attali…

Pour copie non conforme, chanson célèbre de Gilbert Bécaud
(texte rédigé en réaction après l'annonce de J. Attali sur iTélé le 28 septembre, annonce de son désir de se présenter à la présidentielle ou d'accompagner (ie : d'être le premier ministre) un candidat de gauche ou de droite qui accepterait ses propositions...)
Enregistrer un commentaire