La roche tarpéienne est proche du Capitole

21 juin 2015

Merci Madame Lagarde !





Merci Madame Lagarde !

En affirmant lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro du 17 juin dernier (réunion consacrée aux "négociations" avec la Grèce) que...
"l'urgence est de rétablir le dialogue, 
avec des adultes dans la pièce" 
... vous nous avez donné (sans le vouloir) la plus courte définition de l'hétérodoxie en économie !  
Cette hétérodoxie serait la négation du passage à l'âge adulte !

Etre adulte ?

Reste à savoir à quelle définition de l'état d'adulte fait référence la Présidente du FMI ! Est-ce une définition biologico-sociale comme celle que l'on rencontre dans les dictionnaires ?
"Qui est parvenu au terme de sa croissance, 
à son plein développement."
Dans ce cas, serions-nous devant un oxymore associant des termes apparemment différents (croissance / crise grecque) ou serions-nous devant une nouvelle approche de la croissance et du développement :
  • Est-ce une définition relevant de l'étude des comportements et reposant sur une opposition entre l'infantile et la maturité renvoyant à des textes révolutionnaires bien connus mais étrangement référencés par Mme Lagarde ?
  • Dans ce cas, la référence à l'équilibre est évidente avec la recherche désespérée de partenaires adultes et donc, équilibrés (les actuels étant plutôt jeunes et évidemment "déséquilibrés) !
Un grand merci, Madame Lagarde, d'avoir permis aux hétérodoxes de la pensée économique d'envisager de se rassembler sous les bannières de l'infantilité et du développement

Bonus :
Une analyse intéressante, celle de Andrew Watt, 
Chef du département “Politiques macroéconomiques” de l'IMK (Institut für Makroökonomie und Konjunkturforschung) de la fondation Hans-Böckler. 
Version originale du texte :
http://www.socialeurope.eu/2015/06/reach-a-deal-the-greek-offer-is-a-basis-for-a-compromise/
 
Une bonne présentation de ce texte peut être aussi consultée sur :


Post scriptum indispensable en ces périodes de baccalauréat :
"Du songe universel", Victor Hugo in "Toute la lyre" (1888) :
 
"Du songe universel notre pensée est faite 
Et le dragon était consulté du prophète
Et jadis, dans l'horreur des antres lumineux
Entr'ouvrant de leur griffe ou tordant en leurs noeuds
D'effrayants livres pleins de sinistres passages

Les monstres chuchotaient à l'oreille des sages."


21 juin 2015, © U.N. Minédipiù

Enregistrer un commentaire