La roche tarpéienne est proche du Capitole

22 mai 2015

La roche tarpéienne est proche du Capitole (ou la faute à un zéro !)

-->

 Arx tarpeia Capitoli proxima

La rumeur était née en septembre 2014 mais avait été étouffée par la résistible campagne de soutien à l'attribution du faux Prix Nobel d'économie au Directeur de la bien pensante, grande école orthodoxe devant l'éternité supposée des économistes, la "Toulouse School of Economics" !


Mais les faits sont durs et cette rumeur a été suffisamment étayée et diffusée en ce mois de  mai 2015 pour devenir une réalité indiscutable. 

Asinus asinum fricat

Pour résumer cette situation, il s'avère que les bâtiments nouveaux  de la TSE, bâtiments financés par l'Université et par des fonds européens, ne seront pas terminés à temps car marqués par des malfaçons qui ont conduit à l'arrêt des travaux, voire à une hypothétique destruction ! Bien plus, devant le dépassement des délais, les fonds européens (trois millions d’euros sur les quarante budgétés) ont été annulés et retirés du budget de ce nouveau temple du mainstream

Deux articles, un de Vingt minutes  :
(http://www.20minutes.fr/toulouse/1607931-20150513-toulouse-pres-deux-ans-retard-chantier-ecole-economie
et un autre de la Dépêche  :
(http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/14/2104514-arsenal-l-ecole-d-economie-jusqu-au-bout-du-cauchemar.html
Ces articles présentent parfaitement cette réalité désormais bien établie !  

Un zéro qui donne une idée d'une infinie nullité

Vous avez bien lu ! "La fragilité décelée dans les structures d'un pilier porteur serait la conséquence d'un zéro oublié dans les calculs…" On se met à rêver, ne serait-ce pas un moyen nouveau susceptible d'inverser la courbe du chômage, de faire imploser le "trou abyssal" de la sécurité sociale, de réduire à néant certaines dettes ou de placer l'équipe de Toulouse en tête du Top 14 pour plusieurs dizaines d'années ?

Et pourtant, la "Toulouse School of Economics" ne pouvait accepter qu'un Bureau d'Etudes de renommée internationale (RFR GO +) et un projet conduit par un architecte "nobélisable" (si un nouveau faux Prix Nobel était inventé pour l'architecture !), M. Grafton… 
(Les sous-titres qui suivent sont extraits du dossier de présentation de leur projet architectural : http://graftonarchitects.ie/Universite-Toulouse-1-Capitole)

"World Without Limits"

Tel est le titre de la présentation du projet du Groupe Grafton et les arguments avancés font désormais sourire :
" We have made a composition of the re-interpreted elements of Toulouse: the buttresses, the walls, the ramps, the cool mysterious interiors, the cloisters and the courtyards."

...the cool mysterious interiors !!!!!! On se prend à imaginer, au sein de leurs cloîtres, les orthodoxes toulousains travaillant les mystères de leur pensée et ses liens avec un réel insupportable !

"Intrigue and Mystery: Light, Shadow and Shade"

Et là, la référence fait mouche ! Avec ce délire verbeux associé à des théories hors du temps et du réel, nous touchons au mysticisme !

Et l'on s'interroge alors sur cette dérive mystique des dirigeants d'une école de pensée qui se prétend porter l'explication ultime et définitive des faits économiques mais qui chute pour un zéro oublié...

22 mai 2015, © U.N. Minédipiù